Résidence pour étudiants Lucien Brull

  • Date 1963-1967, 1975
  • Adresse Quai Godefroid Kurth, 45 – 4020 Liège

Durant les Trente glorieuses, la multiplication des immeubles en hauteur lesquels s’ils recèlent leur propre qualité sont le plus souvent issus de la promotion immobilière induit un profond bouleversement du sky-line de Liège.

À sa manière, Vandenhove participe également au mouvement. En 1961, l’architecte est à nouveau sollicité par l’Université de Liège pour concevoir un immeuble destiné à loger les étudiants en médecine. En bordure de Meuse, le site n’est pas choisi au hasard. Alors que le projet du CHU n’en est encore qu’à ses balbutiements, le complexe de Bavière dans le quartier d’Outremeuse est encore le cœur du monde médical liégeois. Le programme confié à l’architecte est assez simple et rassemble cent chambres pour étudiants, 28 appartements pour couples mariés, un appartement pour le directeur et un autre pour le concierge. Des espaces communs (bibliothèque, restaurant, cafétéria, salles de réunion) complètent l’infrastructure. Après avoir participé à plusieurs voyages d’études – notamment à l’Université de Genève en compagnie d’André Jacqmain chargé de la construction des homes du Sart Tilman – Vandenhove présente son projet en 1963. S’inscrivant dans un dense tissu urbain, l’architecte élève une tour de quatorze étages sur un socle qui rassemble les espaces communs tandis que les logements se développent à chaque étage. Le rez-de-chaussée se développe à l’horizontale. Un volume bas de deux niveaux et à l’écart de la tour abrite le restaurant universitaire qui est relié au rez-de-chaussée de la tour par un bâtiment de liaison. Le rez-de-chaussée de la tour est occupé par le bureau du directeur, le secrétariat, une salle de réunion et la bibliothèque. Comme dans le projet Inichar, un escalier hélicoïdal conduit au premier étage qui accueille l’appartement du concierge ainsi que quelques logements destinés aux étudiantes et une salle d’étude. A chaque étage, les chambres – qui bénéficient chacune d’un balcon – s’articulent autour d’un noyau central destiné à accueillir les sanitaires. L’avant-dernier niveau est quant à lui destiné à l’appartement du directeur.

L’écriture adoptée par l’architecte est simple et s’inscrit dans la poursuite des projets précédents. Très loin de l’image des autres tours construites à Liège à la même époque Les façades sont dominées par la brique et le béton tandis que les châssis sont en bois.

Le mobilier destiné aux bureaux et logements témoigne également d’une attention particulière. Les bureaux seront équipés de mobiliers signés Knoll, Wabbes et Jacobsen tandis que Vandenhove conçoit les chaises, tabourets, et bureaux destinés aux appartements des étudiants.

  • Description du fonds

    Le dossier rassemble l’ensemble des plans, coupes et élévations, de la correspondance, plusieurs cahiers de charges ainsi que les remises de prix des entrepreneurs. Des photographies complètent l’ensemble.

  • Bibliographie

    Numéro spécial consacré à l’architecte Ch. Vandenhove, La Maison, n° 5, mai 1967, p. 154-159.

    BEKAERT, Geert, « Studenten wonen ook / Les étudiants habitent aussi » dans Architecture, n° 93, janvier-février 1970, p. 690-691.

  • Auteur et date de la notice Sébastien Charlier, 2021