Pharmacie Schunck

  • Date 1986-1987
  • Adresse Bergstraße, 59 – 4700 Eupen

Installée à deux pas de l’hôpital Sint-Nikolaus à Eupen, la pharmacie Schunk prend place à l’entrée du centre historique d’Eupen. Au sortir des chantiers de Torrentius et de Hors-Château, l’agence dispose d’une expertise dans l’intervention sur du bâti ancien et c’est probablement l’un des éléments qui conduit le pharmacien Manfred Schunk à prendre contact avec Vandenhove. L’expertise de l’agence dans les programmes relevant du monde médical constitue certainement un autre atout important. La rénovation complète de l’officine passe d’abord par une reconsidération en profondeur du fonctionnement de la maison de commerce. Vandenhove abandonne le schéma éprouvé du comptoir séparant le client du pharmacien pour une approche beaucoup plus humaine et sensible. Dans un espace entièrement ouvert, l’architecte dispose quatre pupitres individualisés qui garantissent une proximité et une certaine intimité avec les visiteurs. Vandenhove apporte également un soin aux aménagements et en particulier aux armoires en loupe de noyer destinées à ranger les produits pharmaceutiques.

La transformation de la façade témoigne également d’une intention combinant inscription dans le contexte et ajouts d’éléments contemporains. À l’instar de ses voisines, la façade est recouverte d’un enduit clair mais différents éléments du registre de Vandenhove – colonnes lobées, la corniche proéminente ou encore les garde-corps en bronze – viennent soutenir l’écriture contemporaine de l’architecte.

  • Bibliographie

    ARON, Jacques, BURNIAT, Patrick et PUTTEMANS, Pierre, L’architecture contemporaine en Belgique, guide, Bruxelles, Les éditions de l’Octogone, 1996, p. 134.

    BEKAERT, Geert, DERCON, Chris et VERSCHAFFEL, Bart, Charles Vandenhove, art et architecture, Tournai, La Renaissance du livre, 1998, p. 256.

    SCHUNCK, Manfred, « Mais c’est en Belgique » dans Le Moniteur des pharmacies et des laboratoires, n° 1833, février 1989, p. 34-40.

  • Auteur et date de la notice Sébastien Charlier, 2021