Maison Dufays

  • Date 1969
  • Adresse Rue de Loneux, 27 – 4670 Saint-André (Blégny)

Avec la maison Dufays, Vandenhove revient à un projet de maison de week-end, un programme qu’il a eu l’occasion de développer en Provence avec la maison Merveille. Ici, le cadre est celui du Pays de Herve, vallonné et marqué par les vergers. Ce projet fera l’objet d’une longue réflexion chez l’architecte. À l’origine, la maison, reposant sur un socle carré, s’articulait sur un plan en forme de croix. Sous une toiture plate, la maison se prolongeait par des terrasses couvertes de sky-domes à l’instar de la maison Schoffeniels. Vandenhove revoit ensuite le projet. Établie en retrait de voirie et sur un terrain en légère pente, la maison s’assoit sur un socle de maçonnerie dont le plan, avec ses absides, rappelle celui d’une basilique. La maison compte deux niveaux. Au sous-sol semi-enterré, les espaces de service rassemblent le hall d’entrée et le garage. Un escalier à vis – dont le dessin annonce celui que réalisera l’architecte à l’Hôtel Torrentius – conduit à l’étage noble comptant deux chambres disposant chacune de sa salle de bain, le séjour, la salle à manger et la cuisine, des espaces qui se répartissent de manière symétrique autour d’un axe central. Deux grandes baies vitrées inondent les espaces de vie de lumière et ouvrent vers la grande terrasse qui crée un cheminement tout autour de la maison. Les matériaux choisis par l’architecte sont simples et bon marché, en particulier les blocs de béton laissés à l’état brut tant à l’extérieur qu’à l’intérieur. Quant à la toiture, élément constructif fondamental dans la pensée de l’architecte, elle se développe en deux versants qui ne se touchent pas et laissent la place pour un éclairage zénithal. Composée de plaques ondulée en asbeste-ciment, elle repose sur une charpente métallique dont les tubes rappellent clairement les éléments constitutifs de la verrière du CHU.

  • Bibliographie

    BEKAERT, Geert, « Maison à Saint-André » dans Environnement, n° 11-12, 1971, p. 429-433.

    BEKAERT, Geert, « Maison à Saint-André » dans L’architecture et l’architecte, Charles Vandenhove, Liège, Pierre Mardaga éditeur, 1976, p. 116-121.

  • Auteur et date de la notice Sébastien Charlier, 2021